L’association Savoie Argentine

Quant au milieu du XIXème siècle, entre 1857 et 1860, alors que notre capitale était encore TURIN, quelques milliers de Chablaisiens, Valaisans et Piémontais s’embarquèrent pour un voyage long et très pénible voyage en Argentine, ils ne connaissaient rien du pays qui allait devenir le leur.

La première génération va consacrer toute son énergie à apprivoiser une terre nouvelle très différente de celle du pays natal.

Il faut d’abord s’installer, nourrir la famille, travailler beaucoup  pour donner un avenir aux enfants. Il faut aussi participer à la construction de leurs nouvelles cités : SAN JOSE et SAN CARLOS et de leur nouvelle nation : l’ARGENTINE ;

Pendant quelques décennies, les échanges de courriers avec les familles et amis restés au pays vont établir un contact bien utile pour vaincre la distance et l’ennui. Puis au fil du temps, la perte de la langue, car pour construire un pays et fédérer la nation Argentine il faut parler espagnol. Les terribles conflits qui vont embraser l’Europe lors des deux guerres mondiales vont contribuer à interrompre toutes communications et pendant près d’un siècle ce sera le silence et l’oubli. Les uns étant occupés à construire leur nouvelle nation, les autres à panser les plaies de la guerre et reconstruire le pays.

Au tournant des années 1980, un courrier provenant d’une famille de SAN JOSE arrive en Vallée d’Abondance, à la recherche des descendants de la Famille MAXIT.

Ce courrier sera remis au Père Georges BAUD, alors curé de la Paroisse d’Abondance, passionné d’histoire et en particulier de l’histoire locale. Il va s’efforcer de renouer les liens.

En 1984, le Père BAUD, avec les Pères CHATELAIN et PASQUIER et quelques amis, vont se rendre en Argentine et vont visiter COLON, SAN JOSE, VILLA ELISA dans L’ENTRE RIOS et SAN CARLOS dans la Province de SANTA FE.

A leur grande surprise, ils vont retrouver des communautés encore essentiellement peuplées des descendants des premiers émigrés et qui ont connu un développement tout à fait remarquable.

C’est le début d’une belle histoire, en 1990, VILLA ELISA s’apprête à fêter le 100ème anniversaire de sa fondation, le Père ROUGIER, curé de la Paroisse, sera le principal artisan de cette magnifique manifestation, entouré de l’aide de toute la population et des autorités locales.

En Savoie, auprès du Père BAUD et de Jacques PIGNIER,  Maire d’Abondance, les Savoyards vont se mettre en marche pour organiser un voyage pour cette grande occasion.

En novembre 1990, 236 Savoyards, 150 Valaisans, 70 Piémontais vont partir à la rencontre « des Cousins » d’Amérique. Ce sera un inoubliable moment d’amitié, d’émotion et de partage.

Cette rencontre, si riche en contacts, en échanges et en promesses ne peut rester sans lendemain. On s’organise, se structure de part et d’autre de l’Océan, on crée des associations qui vont devenir des têtes de pont chargées de mettre en place les échanges et des actions futures.

Ce sera d’abord en Argentine la création des Centres Savoyards de SAN JOSE et de VILLA ELISA,  du Centre VALAIS ARGENTINE à COLON et du Centre Savoyard de SAN CARLOS NORTE.

Notre Association SAVOIE ARGENTINE va se mettre au travail et donner la mesure de son dynamisme et son dévouement.

En Argentine, on s’installe dans des locaux provisoires pour donner des cours de français, rassembler documents, courriers, livres, relatifs à l’histoire de l’émigration. On organise  des échanges de filles ou garçons au pair….

En Savoie et particulièrement en Chablais, on se mobilise pour trouver les moyens financiers nécessaires à amplifier les échanges.

En 1997, lors de l’Assemblée Générale de SAINT-GINGOLPH, la décision de construire les Centres Savoyards de SAN JOSE et de VILLA ELISA  est prise afin de marquer dans la pierre la solidité de nos liens.

La mobilisation est générale pour trouver les moyens financiers nécessaires. Grâce à la générosité des membres de l’Association, des collectivités : communes, département, région,  et de nombreuses entreprises locales, nationales, les moyens sont réunis et les travaux peuvent commencer.

Deux jeunes architectes locaux sont chargés des projets qui seront menés à bien, avec le concours d’entreprises locales et l’aide de généreux savoyards qui participeront bénévolement à certains travaux.

Le 12 novembre 2000, se sera l’inauguration des deux centres savoyards de SAN JOSE et de VILLA ELISA, en présence de plus de 130 membres de notre Association, derrière leurs élus, des autorités civiles et religieuses de la Province d’ENTRE RIOS et de l’Ambassadeur de France en Argentine, M. Paul DIJOUD.

Installés dans leurs murs et dans leurs meubles, les Centres Savoyards vont prendre un nouvel essor et compter dans leurs communes, grâce à l’engagement de leurs Présidentes et de leurs Comités.

Trois salles de classes vont permettre de dispenser les cours de Français et la garderie des enfants, et une salle polyvalente propose évènements divers, expositions, conférences à toute la population.   Dans chacun des Centres, un studio pouvant accueillir quatre personnes est à la disposition des visiteurs.

Plus tard, le Conseil Général de la Haute-Savoie, par l’intermédiaire de son Service de Coopération Décentralisée, va engager des coopérations de toutes natures avec les deux municipalités. Aline FABRESSE en sera un temps la responsable dévouée et efficace et François MUGNIER, Conseiller Général du Canton de Douvaine, le représentant et responsable mandaté.

SAN CARLOS n’est pas oublié, cette petite communauté qui cultive des liens étroits avec la Commune de BELLEVAUX, possède en Argentine une association  vivante et animée dans des locaux modestes où sont dispensées des activités intéressantes : cours de Français, bibliothèque, etc. Avec l’aide du Conseil Général, de la Commune de BELLEVAUX, de notre Association et de l’association  de la Famille PASQUIER nous avons pu réunir les moyens pour construire ensemble une belle bibliothèque, inaugurée en novembre 2010, lors d’une belle cérémonie. Etaient présents le Consul Général de France, le Maire de BELLEVAUX, les représentants des autorités locales et les nombreux membres des deux Associations. La bibliothèque baptisée Georges BAUD, marquera pendant longtemps sur la terre d’Argentine l’amitié qui nous unis.

Au fil du temps, les échanges nombreux et de toutes natures continuent et s’amplifient, plus de 800 savoyards ont participé aux différents voyages organisés par notre Association. Des liens très forts se sont noués, ils sont irréversibles.

Cette histoire écrite au cours des vingt années de voyage et d’amitiés partagées, nous a fait prendre conscience de la précarité dans laquelle vivaient nos ancêtres sur notre terre savoyarde, aujourd’hui si prospère. Elle nous rappelle également que les phénomènes d’émigration sont éternels. Il y aura toujours des hommes et des femmes courageux pour prendre la route dangereuse de l’exil afin de donner un avenir meilleur à leur famille.

1 Comment

  1. Bonjour M. Chevallay, quelle surprise, quel plaisir, de vous voir à l’écran(TF1) ce samedi 7 nov, avec les membres de votre association. Cette émission m’a vraiment émue. très belle démarche de mémoire vivante!! la Présidente de Mémoires d’Eragny que je suis encore souhaite que votre association vive encore de si grands et beaux moments de rencontres.
    Jacqueline Molinier-Roussel

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*